retour

L’ADN : 2020 : une affaire de slip qui nous concerne tous

PUBLICATIONS

Intervention de Elvira Martinez, counsel, à propos de l’affaire du Slip français, dans L’ADN.

2020 commence à peine que le bal des bad buzz est déjà ouvert. Et si on écoutait ce que cette affaire de slip a à nous dire ?

L’affaire du Slip français, qu’est-ce à dire ? 

Petit rappel des faits. On est le 1er janvier, lendemain de fête donc. Une jeune femme – parfaitement inconnue – poste une vidéo depuis son compte Instagram privé. Elle s’y présente le visage grimé en noir, affublée d’un boubou, et hilare. Apparaissent bientôt deux de ses amis, déguisés également, l’une d’un manteau de fourrure et l’autre d’un costume de singe. C’est le compte Instagram @Maisnoncestpasraciste qui relaie en premier la vidéo en prenant soin de mentionner les comptes Instagram et profils LinkedIn (aujourd’hui suspendus) des trois personnes figurant sur la vidéo.

Selon Visibrain, plateforme de veille des réseaux sociaux, 86 146 tweets publiés par 41 730 internautes vont suivre. Deux des protagonistes occupent des postes au service marketing du Slip français. Dans les commentaires, on commence à trouver que ce serait une bonne idée d’interpeller l’entreprise, histoire de faire monter la pression. Et cela fonctionne. En quelques heures, près de 22 000 tweets appellent au boycott de la marque autour du hashtag : « BoycottSlipFrancais ». Dans la foulée, une pétition ouverte sur la plateforme Change.org réunit – à ce jour – un peu moins de 4 000 signatures.

L’intégralité de l’article est disponible dans L’ADN.

x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience du site et contribuer à l'amélioration de la plateforme. En cliquant sur "Accepter", vous acceptez notre politique de cookies.

Accepter Refuser
x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer la meilleure expérience du site et contribuer à l'amélioration de la plateforme. En cliquant sur "Accepter", vous acceptez notre politique de cookies.

Accepter Refuser